02/11/2009

poésie prise sur internet

  
J’habite ce soir le coeur du monde,
Et une prière céleste s’élève de mon coeur.
Dans l’espace sacré de mes pensées,
Un immense silence abrite une Présence.
 
Chante, Ô mon âme,
Sur la terre de mes ancêtres,
Chante, Ô mon âme,
Sur toutes les beautés de ce monde.
 
J’abrite ce soir un espace de silence,
Que se tient dans le creux de mon Coeur,
Il illumine mon ciel intérieur,
Et construit un Temple d’Amour.
 
Danse Ô mon âme,
Sur tous les chemins de vie,
Danse, Ô mon âme,
Sur tous les sentiers qui mènent à l’Intime.
 
J’éprouve ce soir une joie d’un autre monde,
Qui résiste aux intempéries du quotidien,
Et ensemence de joie
Les fleurs du présent.
 
Dessine, Ô mon âme,
Les contours de mes rêves,
Esquisse, Ô mon âme, tes nombreux desseins
Sur l’ardoise de mon corps.
 
Lentement le dormeur s’éveille,
Et émerge dans la conscience.
Patiemment ouvre les yeux,
Et déploie ses ailes de lumière.
 
Tous ensemble,
Unis dans un cœur brûlant d’Amour…
 

Alain
 

01:32 Écrit par Tichat dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.